Lingerie en ligne : comment bien choisir sa taille ?

lingerie-en-ligne-choisir-taille

Acheter sa lingerie en ligne nécessite de bien connaître sa taille. Un soutien-gorge mal ajusté ou trop large ne vous donnerait ni le maintien ni l’allure adaptés. Voici nos conseils pour bien choisir sa taille de lingerie !

Pour déterminer la taille de votre soutien-gorge, trois variables doivent être prises en compte : largeur sous poitrine, tour de poitrine et style.

  1. Prendre vos mesures sous poitrine

Enfilez un soutien-gorge que vous avez l’habitude de porter et placez votre mètre ruban sous la poitrine. A cette mesure, ajoutez 12,5 cm. Ainsi, si le tour de votre cage thoracique est compris entre 68 et 72, votre taille est le 85. De 73 à 77, vous faites du 90. De 78 à 82, votre taille est 95.

Au-dessus de 90 cm de tour de poitrine, ajouter 2,5 à 7,5 pour obtenir votre taille. De 96 à 110 cm, n’ajoutez rien à votre tour de poitrine après prise de mesure.

Conseil : la mesure doit être prise sous la poitrine, assez serrée mais aussi confortable pour que vous puissiez avoir une respiration normale.

  1. Définir votre bonnet avec le tour de poitrine

La mesure du bonnet doit être prise sur la partie la plus large de la poitrine, sans comprimer les seins. Le mètre ruban doit être au même niveau devant et dans le dos.

Exemple : si la taille sous poitrine est de 70 cm et la taille poitrine de 85 cm, vous faites du 85B.

Ces mesures de taille sont valables aussi bien pour un soutien-gorge que pour la corsetterie ou un maillot de bain grand bonnet. Les marques de lingerie proposent toutes des guides de taille en ligne : n’hésitez pas à aller sur leur site et vous y référer afin de choisir le modèle adéquat.

  1. Choisir la bonne forme de soutien-gorge

  • Bonnet A : les petites poitrines

L’avantage n°1 des femmes au bonnet A est d’avoir le choix. Tous les modèles peuvent se révéler flatteurs sur les petites poitrines, notamment les push-up qui peuvent faire des miracles. Un décolleté insoupçonné peut en effet faire son apparition.

Pour plus de confort, les modèles sans armatures et à forme triangle donneront un effet naturel très élégant. Les bandeaux sans bretelles sont aussi adaptés, notamment avec une robe bustier ou un vêtement à bretelles.

 

  • Bonnet B et C : les poitrines moyennes

Faciles à valoriser, les poitrines moyennes ne sont ni trop petites ni trop grosses. Les femmes à poitrines moyennes auront moins recours au rembourrage, qui donnera un rendu moins naturel.

Pour un décolleté vertigineux, le push-up fait effet très facilement. Côté galbe, c’est le soutien-gorge à coque et le corbeille que l’on choisira. Les modèles sans armatures, quant à eux, offriront un bon maintien aux bonnets B. A partir du C, attention au mal de dos.

 

  • Bonnet D et E : les poitrines généreuses

Les poitrines généreuses nécessitent en priorité un bon maintien sous peine d’avoir des maux de dos conséquents.

Pour la lingerie grande taille, on optera pour des modèles enveloppants aux matières épaisses avec un contour de poitrine large et résistant. La partie supérieure du sein est alors couverte, pour sculpter une silhouette élégante.

Le rembourrage est à bannir pour ne pas augmenter un volume déjà présent. Votre joli décolleté est déjà là, nul besoin de l’étoffer non ?

Les soutiens-gorge sans armatures ne sont pas à bannir à tout prix. Tout est dans le choix du modèle. En effet les marques de lingerie grande taille proposent aujourd’hui des modèles de soutiens-gorge sans armatures de grande taille adaptés avec un très bon maintien



Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre